Du ministère de la Défense nationale à celui de la Paix et de la Sécurité

 

Trois-Rivières, le 22 novembre 2016,
Pierre Jasmin

était l'invité de la Table de concertation des aînés et des retraités de la Mauricie

Monsieur Jasmin mène une carrière de pianiste soliste applaudie à Dubrovnik, Los Angeles, Munich, New York, Paris, Prague, Vienne, Saint-Pétersbourg et Zagreb, jusqu’en Extrême-Orient et même au Tibet.

Diplômé de six pays – Conservatoire de Moscou, Royal College of Music de Londres, Universités de Caen, de Vienne, de Southern California et McGill, devenu, après quatre ans d’enseignement à l’Université Queen's, directeur du département de musique à l’Université du Québec à Montréal, il y engage son premier professeur de musique populaire, Gaston Rochon, et fait bâtir, grâce au mécène bien connu, le Centre Pierre-Péladeau.

Son militantisme aux Artistes pour la Paix depuis plus de 30 ans culmine cet été par la rédaction d'un mémoire appelant à une nouvelle politique de défense du Canada, invitant ainsi le gouvernement Trudeau à renier ses liens coûteux avec l'OTAN militariste et ses bombes nucléaires au profit de Casques bleus au service de la paix.

Sa carrière musicale

Hommage à Brian Barton

Pour poursuivre la réflexion...

1- 3 août 2016 - Un ministère de la Paix et de la Sécurité, Mémoire des Artistes pour la Paix à l’intention du Ministère de la Défense – Pierre Jasmin
2- 2 novembre 2016 - Stéphane Dion, ministre des Affaires étrangères, répond aux APLP
3- L’ONU triomphe 123 à 38, malgré le vote du Canada, Pierre Jasmin, L'Aut'Journal, 31 octobre 2016

Artiste pour la paix